le village

le village


Manécounda fait partie des dix-huit villages du littoral de la Casamance regroupés dans la communauté rurale de Djirèdji, située dans le département de Sédhiou, région de Kolda. Le fleuve Casamance borde le village et irrigue la vallée. Le relief est plat et comporte des bas-fonds. Les sols sont recouverts d’alluvions fertiles. La nappe superficielle est captée par des puits entre huit et douze mètres de profondeur. Manécounda en possède sept, dont celui d’origine.

La population de Manécounda est de 500 habitants, répartis en 19 familles. C’est un des plus petits villages de cette communauté rurale.  Les ethnies représentées sont les Mandingues, les Mandjak et les Balantes . Deux religions coexistent en toute harmonie  dans le village et parfois au sein d’une même famille : l’islam et le christianisme. Les catholiques sont minoritaires.

La communication est assurée par la piste latéritique Sédhiou-Bambali-Djirèdji. Des sentiers relient Manécounda aux villages voisins de Dakabantang et Kinjinkrou. Le transport en commun souffre de la faible fréquence des véhicules de transport public.

Les activités économiques sont l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’artisanat. Les principales cultures sont le riz, le mil, l’arachide, le coton, et les fruits ( mangues, oranges et bananes). L’arboriculture est surtout le domaine des manguiers et des anacardiers (noix de cajou).

Notons que Manécounda n’a ni l’eau courante, ni le raccordement au réseau électrique.